L'actualité en détail

Eric Doria « L’arbitrage Occitan va peser ! »

Pouvez-vous présenter votre parcours en quelques mots ?

Eric Doria : J'ai commencé l'arbitrage en 1998, ça fait donc 20 ans. J'ai arbitré au niveau Fédérale 1. Rapidement, j’ai pris des fonctions dans la Commission Régionale des Arbitres (C.R.A) du Languedoc, qui était dirigée par Jean-Christophe Gastou. J'ai occupé toutes les fonctions au niveau de la C.R.A du Languedoc pour devenir DTA en 2012 jusqu'à ma nomination en 2018 à la Ligue Occitanie.  

 

 

Avoir la responsabilité de l’Arbitrage, en Occitanie, n’est pas une mince affaire. Comment l’appréhendez-vous ?

E.D : C'est une tâche importante. Depuis cinq mois maintenant, on a commencé à faire le tour de l'ensemble des départements puisque l'objectif de la ligue était de créer, et de renforcer les structures départementales (NDLR : suite à la suppression des entités territoriales). Le premier objectif, c'est d'abord de bien s'entourer, d'avoir les bonnes personnes à ses côtés. On a donc nommé un directeur départemental de l’arbitrage ainsi qu’un responsable de la formation par département qui seront sous la responsabilité des formateurs de Ligue.

Le plus important dans la structuration de la Ligue, c'est d'avoir un socle commun tant au niveau du fonctionnement qu'au niveau de la formation, et bien entendu des objectifs communs.

 

C’est donc un nouveau challenge qui s’offre à vous ?

E.D : Effectivement, mais pas uniquement à moi. Je souhaite que tous les acteurs de l’arbitrage soient concernés. Pour l'ensemble des départements, le challenge sera de continuer à être performant dans le recrutement, la formation et la fidélisation de nos jeunes arbitres. J’ai également la volonté de mettre en place des structures plus renforcées que celles qui existaient auparavant, notamment dans la commission des supervisions et du coaching de la Ligue, afin d’être très performant dans la détection. Il nous faut aussi être force de propositions et de candidatures vers le haut niveau.

 

En termes de chiffres, pouvez-vous présenter succinctement l’arbitrage Occitan ?

E.D : L'arbitrage Occitan va peser ! On avait des chiffres qui englobaient toutes les fonctions arbitrales (honorariat, coach et superviseur)…Néanmoins, si on parle d'arbitres purement actifs, qui va de l'arbitre en cours de formation jusqu'à l'arbitre fédéral, on devrait avoir un potentiel de 700 arbitres actifs pour le début de la saison sportive.  

 

Qui dit nouvelle institution, dit nouveau départ. Quels seront vos objectifs et les priorités pour cette saison 2018-2019 ?

E.D : C'est avoir une communication bien établie en fonction des 13 départements, avec un fonctionnement qui soit uniforme sur l’ensemble du territoire. Il nous faut aussi profiter de ce passage en ligue pour mettre en place des procédures de travail identiques dans les 13 départements, sur les thèmes du recrutement, de la formation et de la détection.

 

Par ailleurs, suite à la réunion du Comité Directeur de la FFR du vendredi 31 août dernier, Eric Doria vous propose un aide mémoire technique reprenant les nouvelles directives pour la saison 2018/2019.

Ce document reste consultable à tout moment sur notre site Internet, à la rubrique "Documentation", puis "Bibliothèque Administrative", onglet "Arbitrage". 


EDUCATEURS

EDUCATEURS

Partenaires

Zoom sur...

Texte alternatif
+ de photos / vidéos